Afin d’éviter les collisions et les accidents sur l’eau, tu dois suivre les règles de prévention des collisions (International Regulations for Preventing Collisions at Sea). En principe, les règles suivantes s’appliquent : Les règles de circulation nationales et internationales régissent le trafic maritime sur les voies d’eau. Certaines eaux côtières peuvent également faire l’objet de certaines autres règlementations divergentes supplémentaires. Sur les rivières et les canaux nationaux, les règles de navigation nationales sont généralement appliquées. 


Néanmoins, la règle suivante s’applique : Tout usager doit se comporter de façon à ne pas compromettre la sécurité et la facilité de navigation sur les voies d’eau.


Règles générales de comportement :

Dans le cadre des règles internationales de prévention des collisions, chaque véhicule doit faire preuve de la plus grande vigilance. Il faut toujours évoluer à une vitesse sécurisée (en fonction de la fréquentation, de la visibilité et de la manœuvrabilité) afin que le pilote puisse

réagir suffisamment rapidement pour éviter la collision. Toutes les manœuvres entreprises pour éviter une collision doivent être clairement identifiables, déterminées et réalisées en temps opportun.


Obligations pour éviter et maintenir sa course :

S’il y a un risque de collision, lorsque deux embarcations s’approchent, ils doivent être conscients de celles-ci et appliquer les règles de conduite et d’évitement les plus adaptées. L'embarcation qui doit entreprendre une manœuvre d’évitement doit réaliser celle-ci aussi tôt que possible, franchement et clairement. Celui qui maintient sa course doit, avant tout, maintenir sa course et sa vitesse. Si celui qui maintient sa course ne respecte pas ses obligations, il doit éviter une collision et réaliser une manœuvre.


Règles de priorité :

Celles-ci sont différenciées exclusivement selon le type de conduite des embarcations. Aucune règle de conduite spécifique aux véhicules de sport n’existe.

Mais il n’y a pas de règles d’évitement pour les voitures de sport. Ils ont les mêmes droits selon le KVR, mais également les mêmes obligations que les véhicules de commerce. Réglementation internationale Les embarcations à moteur doivent laisser la priorité aux embarcations à voile. Néanmoins, lors d’une manœuvre de dépassement, l'embarcation qui dépasse doit éviter l’autre embarcation, quel que soit le moyen de propulsion utilisé. Il existe une différenciation entre les différentes embarcations à voile au niveau international. KVR, afin que, dans le cas d’une interprétation plus poussée des règles, les surfeurs et les kitesurfeurs sont classés dans la catégorie des embarcations à voile, et les règles suivantes s’appliquent donc Règles d’évitement pour les bateaux à voile.


- Si deux bateaux à voile ne bénéficient pas du vent du même côté, l'embarcation avec le vent venant de babord n’est pas prioritaire.

- Si deux bateaux à voile bénéficient du vent du même côté, le bateau au vent doit être évité par le bateau sous le vent.

- Si une embarcation à voile bénéficie du vent dans le dos, elle est prioritaire sur l'embarcation en approche Si une embarcation à voile ne peut clairement déterminer la direction du vent, ellel doit éviter l’autre (règle de l'ambiguïté).


Interdictions : Les surfeurs et les kitesurfeurs ne sont pas autorisés à circuler sur l’eau la nuit ou lorsque la visibilité est réduite. De plus, les règles de circulation nationales dans certains pays côtiers contiennent certaines interdictions concernant le chenal. L’accès aux zones de baignade est également proscrit pour les surfeurs et kitesurfeurs selon les régulations nationales. Les baigneurs et les nageurs doivent faire l’objet d’une considération toute particulière.


Zones réglementées :

L’accès aux zones réglementées est généralement interdit.


Réserve naturelle et parc national :

Réglementation de la circulation, restrictions horaires et

Limites de vitesse. Dans la plupart des cas, il existe une interdiction de circulation générale dans les zones de protection spécifiques.